Merci de votre patience

Après 50 minutes de retard, alors que nous sommes encore coincés, cela sonne comme une ironie amère. Tandis que le compte Twitter de la Ligne P vante la gratuité des transports en ce jour de pollution atmosphérique parisienne, et qu’il nous annonce dans la foulée une panne de signalisation.

Capture Twitter Ligne P

Il est 9h17, j’ai pris le train à 7h17, et j’avoue, je suis un tantinet pas compréhensive du tout.
Le pire étant cette formule : « Merci de votre compréhension ». Nous ne comprenons pas, nous subissons. Et nous subissons également cette formule toxique qui nous impose une adhésion tacite et implicite.
Elle est d’autant plus énervante qu’elle nous renvoie à notre dépendance au moyen de transport et à notre incapacité temporaire à faire un choix pour résoudre la situation. Aux chauffeurs qui auraient l’heur de passer par là : effacez la formule « Merci de votre compréhension » de votre vocabulaire, elle tape sur les nerfs de tout le monde.

La suite au prochain épisode, nous n’aurons « qu’une heure quinze » de retard cette fois…